Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 21:58

Ce week end j'ai repris le développement de mes films mais je crois que ma pelloche n'a pas trop aimé le rinçage à 45° au lieu de 38° ça m'a détruit toutes les photos

Voici donc les deux seules rescapées.

 

La 1ère au festival du bout du monde:

 

bout du monde

 

jpg179.jpg

 

Pour celle là je ne saurais pas trop dire ce que c'est!

Conclusion il faut lire la notice et respecter la température car sinon ça devient vite abstrait.

Repost 0
Published by nico thai - dans chimie
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 10:00

 

 

Voici encore une photo avec des couleurs trop bizarres dues à un foirage de développement de pellicules.

 

 

 

jpg598.jpg

 

Photo prise avec un smena 8M et film kodak 400 périmé depuis 2004.

 

 

jpg599-recadree.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by nico thai - dans chimie
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 22:02

Pourquoi ça ne sert à rien d'essayer de faire de la lomographie avec un numérique? Tout simplement car il n'y a pas la magie de la chimie et des accidents incroyables qui surviennent on ne sait pas trop comment.

Je me suis lancé depuis un peu plus d'une semaine dans le développement de mes 20 pelloches (pour ceux qui sont courageux et qui veulent faire des économies sur leur développement, il faut regarder les explications dans la rubrique chimie). Rassurez-vous, je ne vais pas avoir grand-chose à publier : il y a beaucoup de déchets!

 

En attendant voici une photo qui m'a fait halluciner (on sent l'influence de la Cité des enfants perdus, film de caro et jeunet).

Sur toute ma pelloche, il n'y en a que 2 ou 3 qui sortent avec cette couleur. Il n'y a pas de retraitement numérique, c'est du 100% chimique. Je pense que j'ai fait mon rinçage avec de l'eau trop chaude et que c'était la photo la plus exposée.

 

 

 

jpg570.jpg

Plateforme proche de l'île de Molène.

Photo prise avec un smena 8M et un film kodak supra 400 périmée depuis 2004

double exposition avec la mer par-dessus la plateforme.

Repost 0
Published by nico thai - dans chimie
commenter cet article
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 09:16

Bon, j'avoue, ces derniers temps, pas beaucoup de publications sur mon blog... Mais faut me comprendre aussi! Avec les ponts, les beaux jours... pas forcément évident de réussir à faire un post tous les 2 jours!

 

Je passe quand même mon peu de temps libre à développer moi-même les 15 pelloches que j'avais en retard. Il y a bien eu quelques ratés, mais dans l'ensemble, je suis plutôt content du résultat! Je me suis racheté une nouvelle cuve (29€) chez Phox, au centre commercial Colombia à Rennes. Le système pour introduire les films me paraît plus sécurisé que sur l'autre cuve que j'avais récupérée au club photo.

 

P1060589

On voit bien les encoches qui vont guider le film et éviter que celui-ci ne se superpose, ce qui crée les traces bleues que l'on voit sur le 1er développement.

Le gros avantage, c'est que l'on peut développer 2 films en même temps, ce qui n'est pas négligeable compte tenu du temps que ça prend.P1060583

Voici les films de ce matin en train de sécher dans la salle de bain (d'ailleurs faut que je pense à me laver today, car je pue un peu sous les bras!)

 

P1060584

Un film fisheye: on voit bien le rond caractéristique.

 

P1060586

Un film 120 en traitement croisé (film E6) avec, sur la photo de gauche, du light painting.

 

P1060587

Le négatif du milieu est aussi un film 120 pris avec Diana F+ en traitement croisé (E6) et bien que ce soit la même marque que le film de la photo précédente, on voit nettement une dominante verte sur celui-ci. Au final, pour un coût assez modique (24 € de kit de développement et 29€ de cuve ), je vais développer 16 films!

 

J'ai commandé mon scanner avant-hier. J'ai finalement opté pour un Epson V500 qui devrait arriver lundi ou mardi. Alors bientôt, je vais pouvoir vous balancer un max de tofs!

 

Les photos à venir: lightpainting, tour Eiffel (c'était pour faire plaisir à mon ptiot), tito le clown, autoportrait de nico thai sous l'eau (et oui vous allez pouvoir découvrir ma tronche...), mais aussi du graf et de l'industriel!

 

Repost 0
Published by nico thai - dans chimie
commenter cet article
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 22:10

Comment développer ses films lomo?

Rapidement, quand tu te mets à faire de la lomographie, tu shootes tout et n'importe quoi. Au final ,tu te retrouves avec 10 ou 15 pelloches à développer. Et là, tu te prends un uppercut par ta copine quand tu rentres de chez le photographe:

"Quoi? Tout ça pour des photos de tuyaux industriels! Alors que tu ne prends même pas ton fils en photo!"

 

Heureusement, Nico-thai a la solution pour toi! (ou au moins un début de réponse…)

D'habitude, j'envoie mes films chez Négatif+  (8€ développement et scan et 10€  pour traitement croisé). Il y a peu de temps, en surfant, j'ai découvert un kit de développement couleurs : le TETENAL Colortec C-41.

Pour une somme dérisoire (entre 25 et 30€), tu peux développer de 12 à 16 films! A 8€ le film, ça vaut le coup de tenter.

 

P1060520

 

1re étape: on ouvre la boîte et on essaie de comprendre comment ça marche!

 

P1060516

 

Très simple, il y a trois bouteilles pour le révélateur chromogène, deux bouteilles pour le blanchiment et une pour le stabilisant.

Je prends des bouteilles de lait sur lesquelles je colle une étiquette avec le nom et le numéro du bain (le révélateur sera numéro 1, blanchiment fixage en 2 et stabilisant en 3).

Il suffit de préparer le bon dosage en fonction de la notice fournie avec le kit:

- révélateur: 700 ml d'eau auxquels on ajoute les trois produits, soit 1L;

- blanchiment: 600 ml d'eau + les deux produits, soit 1L;

- stabilisant: 900 ml d'eau + 1 produit, soit 1L.

P1060518

 

Voici les trois solutions prêtes. Ensuite, je fais boullir de l'eau que je verse dans une bassine. Je plonge mes bouteilles et les retire quand la température atteint les 40 °C.

Il faut attendre que la température redescende à 38 °C, puis verser la 1re solution (révélateur) dans la cuve de développement qui contient le film.

 

Petite précision sur la cuve de développement du film:P1060522

Il va falloir enrouler le film autour de cet axe (dans le noir total). Je conseille de s'entraîner d'abord en sacrifiant une pellicule.

 

P1060527Il faut ouvrir la boîte de la pelloche.

 

P1060530

 

Et tirer le film en faisant attention de ne pas le rayer.

 

P1060532

Prendre la bobine et rentrer le film dedans. Cette opération est très délicate à faire dans le noir.

 

P1060533

 

Ensuite, on fait glisser le film en positionnant les mains de chaque côté, ce qui va faire glisser le film.P1060534

 

Et voilà! Toute la bobine est sur l'axe.

P1060535

 

On peut la mettre dans la cuve.

 

P1060536

On rebouche. Une fois que la solution du révélateur est à 38 °C, on verse dans la cuve et on agite pendant 3,15 min.

 

P1060540

 

Ensuite, on vide et on remplace par le blanchiment pendant 4 min. On rince à l'eau (entre 20 et 40 °C) pendant 3 min et, dernière étape, on verse le stabilisant pendant 1 min.

A chaque étape, il faut agiter avec la petite barre noire.

 

En retirant le film, on voit tout de suite si le développement a marché. Sur cette 1re pelloche, c'est le cas, mais on voit qu'il y a des bandes de couleur sur le négatif. Je pense que ma pelloche était mal mise sur la bobine et que, du coup, la rotation du produit dans le cuve n'a pas pu se faire sur certaines surfaces.

 

P1060541.JPG

 

Dès que j'ai le temps, je fais une 2e tentative... Alors, convaincu? Non! Bon, je te comprends, mais le film bleu, ça peut donner des effets lomo!

 

Repost 0
Published by nico thai - dans chimie
commenter cet article